-A +A
Partager sur Facebook
MOT DU PRÉSIDENT

MOT DU PRÉSIDENT

Une gouvernance qui se renouvelle est sûrement un signe d'une saine démocratie!

François-Regis Frechette
François Regis Frechette,
président de l’ORIIO

À la suite du processus électoral, une équipe renouvelée assurera le suivi des dossiers régionaux du conseil sortant. J’en profite donc pour souligner l’arrivée de mesdames Marie-Josée Poirier et Suzanne Martel, nouvellement élues, qui se joindront à Marie-Hélène Carle, Gilles Coulombe, Jacqueline Lavoie, Suzanne Marsolais, Louise Pelletier, Andréane Vanasse et moi, un groupe des plus dynamiques.

D’autre part, je ne pourrais passer sous silence le départ de Martine Potvin, Ginette Renaud et Dominique Rollin. Je me permets de les remercier personnellement en votre nom, elles qui ont agit en tant qu’administratrices chevronnées, Merci Mesdames! Et meilleurs succès dans vos projets futurs.

Un autre changement est imminent, car Mme Gyslaine Desrosiers, présidente, nous annonçait ce printemps son départ à la barre de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec. Depuis maintenant 20 ans, Mme Desrosiers a su nous représenter avec un grand sens du dévouement et de la responsabilité afin d’élever la profession d’infirmière au rang des professionnelles les plus aimées des québécois.

La profession infirmière a évoluée et s’est transformée tout au long de ses nombreux mandats. Persévérance, ténacité, rigueur et passion ne sont que quelques qualités que tous lui reconnaissent. Quel modèle! Merci Madame la présidente! Chapeau de léguer une profession riche en perspective, et ce, plus particulièrement pour la relève qu’elle chérit et défend si bien! On ne peut que lui souhaiter de nouveaux défis à la grandeur de ses espérances.

Mais qui dit départ, dit aussi arrivée! C’est en tant qu’administrateur élu de la région de l’Outaouais que je participerai officiellement au choix de la personne qui présidera l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec à compter de la fermeture de l’AGA provinciale 2012. Comme je le soulignais dans le titre, notre organisme corporatif est bel et bien en pleine santé, car déjà quelques candidatures se sont annoncées pour assurer la relève. Des personnes engagées se disent prêtent à nous représenter; je ne peux qu’être fier de constater cette détermination à la continuité et au développement de notre profession.

Demain est certainement le début d’un temps nouveau!

 

François-Régis Fréchette, inf., B. Sc.
Président, ORIIO

Recherche

Mots clés

TD