-A +A
Partager sur Facebook
BABILLARD

BABILLARD

Ma première expérience comme délégué régional

Après 23 ans de pratique, je n'avais encore jamais assisté au Congrès annuel de l'OIIQ. Je me suis dit qu'il était temps de participer à cet événement qui me semblait fort intéressant. Le président d'honneur de cette année, Gilles Coulombe, provenant de l'Outaouais, l'activité m'intéressait doublement.

Ma première impression fut de constater l'ampleur de l'activité et toute l'énergie déployée pour son organisation. Du bureau des inscriptions jusqu'aux activités, tout était rodé et on sentait le professionnalisme et la rigueur des organisateurs qui œuvrent à la réussite de l'événement.

Le discours d'ouverture par Gilles Coulombe m'a donné un sentiment de fierté. L'implication des gens de l'ORIIO était palpable.

Plus d'une trentaine de délégués représentaient les infirmières de l'Outaouais.

 

Si j'avais à définir ce congrès en un mot ce serait « ressourçant ». La qualité des conférenciers et animateurs démontre l'importance de persévérer dans le développement des outils et des pratiques. Ils ont partagé leurs connaissances et leur passion dans plusieurs domaines d'activités en soins infirmiers. Les sujets étaient dirigés vers une formation qui répond aux attentes des équipes soignantes et la mobilité de la main-d'œuvre du futur. Les décisions sont parfois difficiles à prendre, car elles ont un effet sur plusieurs personnes. Cette année, la question de la formation initiale de niveau universitaire a donné lieu à des discussions musclées et à un résultat positif. La profession ne peut qu'en ressortir gagnante. On pouvait sentir la puissance du groupe d'infirmières lorsque les décisions cruciales devaient être prises.

Un concours d'affiches, Communication par affichage, pour différentes réalisations d'interventions infirmières dans différents centres est aussi organisé en marge du Congrès. Les affiches expliquent des démarches de soins dans différentes spécialités et différents milieux.

Pour conclure, j'aimerais que tous ceux qui n'ont jamais assisté au congrès songent à y participer au moins une fois. Il y a un choix surprenant d'ateliers, et ce, quel que soit le secteur d'activité. Y participer, c'est un peu comme aller dans le sud la première fois, on attrape la piqûre!

André Thibeault, conseiller clinicien en oncologie

Affiche coup de coeur

C'est Marie-Josée Poirier, une infirmière de l'Outaouais, qui a remporté le prix de l'affiche « Coup de cœur » du Congrès 2011 de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), pour son affiche « Répertoire des guides cliniques pour l'élaboration de plans thérapeutiques infirmiers en santé mentale », réalisée en collaboration avec Janique Beauchamp, Lise Laberge et Nathalie Maltais, conceptrices du projet.

De gauche à droite : Marie-Josée Poirier; Janique Beauchamp, de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine; Nathalie Maltais, de l’Hôpital Rivière-des-Prairies ; et Lise Laberge, de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec


Marie-Josée Poirier est très impliquée et reconnue dans le domaine de la santé mentale. Elle exerce la profession d'infirmière au Centre hospitalier Pierre-Janet nouvellement intégré au CSSS de Gatineau.

Bravo à toute l'équipe!

Concours : l'ORIIO au Congrès du SIDIIEF

Afin d'encourager et de soutenir la participation de ses membres au prochain Congrès mondial du Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone (SIDIIEF), l'ORIIO a organisé un concours permettant de gagner trois fois 1 000 $ dans les catégories suivantes :

  • Membre de l'ORIIO qui fera une présentation orale ou écrite
  • Membre de l'ORIIO qui désire assister au Congrès
  • Membre du Conseil de section de l'ORIIO

À la suite d'un tirage au sort parmi les 22 candidatures, les noms des gagnants ont été annoncés lors de la soirée Reconnaissance. Il s'agit de Gilles Coulombe,  Mario Lepage et de François-Régis Fréchette.

 

De gauche à droite : Martine Potvin, vice-présidente et animatrice de la Soirée Reconnaissance; Mario Lepage, François-Régis Fréchette, président de l’ORIIO et Gilles Coulombe


Fait à souligner, les deux lauréats avaient soumis des projets de présentation au comité organisateur du Congrès. Leurs projets respectifs ont été retenus et figureront donc au programme officiel.

Félicitations aux gagnants!

Recherche

Mots clés

TD